Analyse de discours et inégalités sociales: de l’empathie pour les invisibles à l’engagement pour le commun

Alain Rabatel

Abstract


Résumé: L’article analyse le lien entre inégalités sociales et invisibilité puis étudie quelques exemples de luttes de reconnaissance. Il interroge ensuite les précautions à prendre pour que l’analyse de discours rende compte de l’invisibilité sociale lorsqu’elle est redoublée par l’invisibilité médiatique et linguistique – avec des phénomènes d’effacement énonciatif, de naturalisation, de prise en compte énonciative qui ne vont pas jusqu’à la prise en charge. À cette fin, il liste des conditions épistémologiques, méthodologiques et théoriques faisant système concernant: l’articulation entre linguistique et réalité extralinguistique; la problématisation de la notion de représentation; le rapport des corpus marginaux à la norme; l’interprétation de la dualité marqué/non marqué en termes de continuums; la prise en compte des stratégies de communication formatées par les situations, par les choix discursifs révélateurs des intentions des locuteurs; une analyse de discours critique (aux antipodes des postures de dénonciation en appui sur des vérités monologiques); le choix de l’interdisciplinarité; l’analyse empathique – non seulement envers différents acteurs, mais envers des groupes, des façons de penser conflictuelles –, afin de pouvoir mieux penser la place et la contribution des uns et des autres dans la co-construction d’un (bien) commun partagé.  

Mots-clés: Invisibilité sociale; mobilité empathique; engagement désengagé; commun; interdisciplinarité.

Abstract: The paper first examines the relationship between social inequalities and invisibility as well as several examples of battles for recognition. It then raises the question of the precautions that should be taken so that discourse analysis illustrate social invisibility doubled by a media-related and linguistic invisibility – related to phenomena of enunciative effacement, naturalization, enunciative consideration which do not lead to commitment (“prise en charge”). In this respect, the paper enumerates the epistemological, methodological and theoretical conditions that are creating a system: the relationships between linguistics and extralinguistic reality; the problematization of the notion of representation; the relationships between marginal corpora and the norm; the interpretation of the marked/non-marked dichotomy in terms of continuums; the consideration of communication strategies formatted by situations and discursive choices revealing the speakers’ intentions; a critical discourse analysis (as opposed to the postures of denunciation supporting monological truths); the choice of interdisciplinarity; empathic analysis – not only towards different actors but towards groups or conflictual ways of thinking –, in order to better conceptualize everyone’s place and contribution in the co-construction of a shared common good.

Keywords: Social Invisibility; Empathic Mobility; Disengaged Commitment; Commons; Interdisciplinarity.


Keywords


Social Invisibility; Empathic Mobility; Disengaged Commitment; Commons; Interdisciplinarity.

References


AMOSSY, R. Apologie de la polémique. Paris: PUF, 2014.

ARENDT, H. The Human Condition. London, Chicago: University of Chicago Press, [1958]. Condition de l’homme moderne. In: ______. L’Humaine condition. Paris: Gallimard, Quarto, 2012.

ARENDT, H. Between Past and Future. New York: Viking Press, [1961]. La crise de la culture. In: ______. L’Humaine condition. Paris: Gallimard, Quarto, 2012.

ARENDT, H. On Revolution. New York: Viking Press, [1963]. De la révolution. In: ______. L’Humaine condition. Paris: Gallimard, Quarto, 2012.

ARENDT, H. Sur la violence, New York Review of Books 12-4, p. 19-31, [1969], repris in Crisis of the Republic. San Diego, New York, London: A Harvest Boock, Harcourt Brace and Company, [1972]. Du mensonge à la violence. In: ______. L’Humaine condition. Paris: Gallimard Quarto, 2012.

AUSCURE, C.; NERO, L. Outils statistiques. Peut-on tout compter, avec et pour n’importe qui? In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 485-497.

BARATAY, E. Le point de vue animal. Paris: Seuil, 2012.

BEAUD, S. Les angles morts de la sociologie française. In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 459-472.

BEAUD, S.; CARTIER M. De la précarisation de l’emploi à la précarisation du travail: la nouvelle condition salariale. In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 561-573.

BEAUD, S.; CONFAVREUX, J.; LINDGAARD, J. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006.

BITBOL, M. De l’intérieur du monde. Pour une philosophie et une science des relations. Paris: Flammarion, 2010.

BOURDIEU, P. (Dir.). La misère du monde. Paris: Seuil, 1993.

BOURDIEU, P. Sur l’Etat. Cours au Collègue de France 1989-1992. Paris: Raisons d’Agir; Seuil, 2012.

BREKHUS, W. Une sociologie de l’invisibilité. Réseaux, Cairn.Info, n. 129-130, p. 243-272, 2005.

COMTE-SPONVILLE, A. Dictionnaire philosophique. Paris: PUF, 2001.

COSERIU, E. L’homme et son langage. Louvain; Paris: Peeters, 2001.

DARDOT, P.; LAVAL, C. Commun: essai sur la révolution au XXIe siècle. Paris: La Découverte, 2014.

DESSONS, G. Du discursif. Langages, Cairn.Info, n. 159, p. 19-38, 2005.

FLAHAUT, F. Où est passé le bien commun? Paris: Mille et Une Nuits, 2011.

FONTANILLE, J. Sémiotique du discours. Limoges: PULIM, 1998.

GARFINKEL, H. What is ethnomethodology? Studies in Ethnomethodology, New York, Prentice Hall, n. 26-27, p. 1-34, 1967.

GONZALEZ MARTINEZ, E. Organisation et accountability des échanges langagiers lors d’auditions judiciaires. Réseaux, Cairn.Info, n. 129/130, p. 209-241, 2005.

GRANJON, F. Du matérialisme comme principium d’un agenda de la recherche critique en communication, Questions de Communication, v. 28, p. 157-190, 2015.

HABERMAS, J. Erläuterungen zur Diskursethik, Frankfurt am Main: Suhrkamp Verlag [1991]. De l’éthique de la discussion. Paris: Flammarion, 1992.

HALIMI, S. Les nouveaux chiens de garde. Paris: Liber-Raisons d’Agir, 1997.

HARDT, M.; NEGRI, A. Multitude. Paris: La Découverte, 2004.

HONNETH, A. Kampf um Anerkennung. Frankfurt am Main: Suhrkamp Verlag, 1992.

HONNETH, A. La lutte pour la reconnaissance. Traduit de l’allemand par Pierre Rusch. Paris: Cerf, 2000.

HONNETH, A. Visibilité et invisibilité: sur l’épistémologie de la reconnaissance. Revue du M.A.U.S.S., n. 24, p. 136-150, 2004.

HUËT, R. Les spectres du matérialisme. Pour une description existentialiste et politique des sujets fatigués. Questions de communication, n. 29, p. 241-268, 2016.

JACQUES, F. Consensus et conflit: une réévaluation. In: PARRET, H. (Dir.). La communauté en paroles. Communication, consensus, ruptures. Liège: Mardaga, 1991. p. 97-123.

LABBE, D. Des syndicats affaiblis, décalés. In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 574-581.

LAPEYRONNIE, D. Le social ignoré ou le point aveugle de la république. In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 520-531.

LATOUR, B. Changer de société ~ Refaire de la sociologie. Paris: La Découverte, 2006.

LATOUR, B. Cogitamus. Six lettres sur les humanités scientifiques. Paris: La Découverte, 2010.

LE BLANC G. L’invisibilité sociale. Paris: PUF, 2009.

LE BRAS, H.; TODD, E. Le mystère français. Paris: Seuil, 2013.

LIEBER, M. La double invisibilité des violences faites aux femmes dans les contrats locaux de sécurité français. Cahiers du Genre, Cairn.Info, n. 35, p. 71-94, 2003.

LINDGAARD, J. La “grande chas se aux idées ”. Ou comment les politiques en consomment un maximum, sans toujours s’en servir. In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 473-484.

LITS, M. Critiquer, s’engager. In: FLEURY, B.; WALTER, J. (Dir.). Les médias et le conflit israélo-palestinien. Feux et contre-feux de la critique, Metz, 2008. p. 97-111. (Recherches Textuelles, n. 9)

MACHIAVEL, N. Le Prince et autres textes. Trad. J. Gohory. Paris: Gallimard, [1532], 2007.

MONTE, M. Compte rendu d’Apologie de la polémique. L’information grammaticale, n. 147, p. 53-54, 2015.

MONTE, M.; REMI-GIRAUD, S. (Éd.). Les discours sur l’enseignement supérieur et la recherche, Mots. Le Langages de Politiques, Cairn.Info, n. 102, 2013.

MORIN, E. Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur. Paris: Unesco, 1999. Disponible sur: http://www .unesdoc.unesco.org/ images/0011/001177/117740fo.pdf. Accès le: 21 nov. 2016.

MUHLMANN, G. Du journalisme en démocratie. Paris: Payot, 2004.

NUSSBAUM, M. Not for profit. Why Democraty Needs the Humanities. Princeton: UP [2010]. Les émotions démocratiques. Comment former les citoyens du XXIe siècle? Paris: Flammarion, 2011.

NUSSBAUM, M. The new religion intolerance. Overcoming the Politics of Fairs in an Anxious Age. The Belknap Press of Harvard University Press, [2012]. Les religions face à l’intolérance. Vaincre la politique de la peur. Paris: Flammarion, 2013.

PAVEAU, M.-A. Les prédiscours. Sens, mémoire, cognition. Paris: Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2006.

PORTE, X. de la. Les “bobos” et les “travailleurs pauvres”. In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 509- 519.

RABATEL, A. Des images d’utopie(s) aux stylèmes de la pensée utopique. Pour une lecture non dogmatique des utopies. Protée, v. 32, n. 1, p. 68-79, 2004. Disponible sur: http://id.erudit.org/iderudit/011027ar.

RABATEL, A. L’effacement de la figure de l’auteur dans la construction événementielle d’un “journal” de campagne électorale et la question de la responsabilité, en l’absence de récit primaire. Semen, Presses Universitaires Franche-Compté, n. 22, p. 71-85, 2006.

RABATEL, A. Pour une conception éthique des débats politiques dans les médias: répondre de, devant, pour, ou les défis de la responsabilité collective, Questions de Communication, v. 13, p. 47-69, 2008a.

RABATEL, A. Homo narrans. Pour une analyse énonciative et interactionnelle du récit. Tome 1. Les points de vue et la logique de la narration. Limoges: Lambert-Lucas, 2008b. Tome 2. Dialogisme et polyphonie dans le récit.

RABATEL, A. Prise en charge et imputation, ou la prise en charge à responsabilité limitée. Langue Française, Cairn.Info, n. 162, p. 71-87, 2009.

RABATEL, A. Le traitement médiatique des suicides à France Télécom de mai-juin à mi-août 2009: la lente émergence de la responsabilité du management dans les suicides en lien avec le travail, Studia Universitatis Babes-Bolyai. Studia Philologia, Universitatea Babes-Bolyai, tome LV, v. 1, p. 31-52, 2010.

RABATEL, A. La levée progressive du tabou des responsabilités socioprofessionnelles dans les suicides en lien avec le travail à France Télécom, de fin août à octobre 2009, Questions de Communication, n. 20, p. 175- 198, 2011.

RABATEL, A. Positions, positionnements et postures de l’énonciateur. Travaux Neuchâtelois de Linguistique, Université de Neuchatel, n. 56, p. 23-42, 2012.

RABATEL, A. Les apports de l’analyse des discours médiatiques: de l’interprétation des données à la critique des pratiques discursives et sociales. Dacoromania, România, v. XVIII, n. 1, p. 33-50, 2013a.

RABATEL, A. Ethique, point(s) de vue et rapport aux différents régimes de vérité. In: GUERIN, C.; SIOUFFI, G.; SORLIN, S. (Éd.). Le rapport éthique au discours. Berne: Peter Lang, 2013b. p. 65-80.

RABATEL, A. L’engagement du chercheur, entre “éthique d’objectivité” et “éthique de subjectivité”. Argumentation et Analyse de Discours, Tel-Aviv, v. 11, 2013c. Disponible sur: http://aad.revues.org/1526. Accès le: 21 nov. 2016.

RABATEL, A. La rubrique “Intox/Désintox” de Libération. Nouvelle rubrique, nouvelle pratique journalistique, voire nouveau genre? In: MONTE, M.; PHILIPPE, G. (Éd.). Des textes aux genres. Hommages à Jean-Michel Adam. Lyon: Presses Universitaires de Lyon, 2014. p. 103- 116.

RABATEL, A. Dégoût et indignation dans le Manifeste/pétition féministe Pas de justice, pas de paix. In: RABATEL, A. et al. (Éd.). Comment les médias parlent des émotions. L’affaire Nafissatou Diallo contre Dominique Strauss-Kahn. Limoges: Lambert-Lucas, 2015a. p. 143-160.

RABATEL, A. Une analyse de discours du manifeste Pour des universités à la hauteur de leurs missions. Pour une alternative à la gestion libérale des universités et de la recherche en Europe. Semen, Presses Universitaires Franche-Compté, n. 39, p. 59-80, 2015b.

RABATEL, A. Du sujet, des oeuvres et de l’interprétation. In: MASSERON, C.; PRIVAT, J.-M.; REUTER, Y. (Dir.). Littérature, linguistique et didactique du français. Les travaux Pratiques d’André Petitjean. Villeneuve d’Ascq: Presses Universitaires du Septentrion, 2015c. p. 97-105.

RABATEL, A. De la difficulté de catégoriser le peuple (des invisibles) en échappant aux jugements de valeur. Exercices de Rhétorique, Université Grenoble Alpes, v. 7, 2016a.

RABATEL, A. Les stratégies émotives d’un repentir public offensif, Studii de Lingvistica, Oradea, România, v. 6, à paraître 2016b.

RABATEL, A. La notion de paradigme au défi du texte: l’exemple des paradigmes entrecroisés de l’énonciation et des points de vue, Signata, v. 7, n. 2, Presses Universitaires de Liège, à paraître 2016c.

RABATEL, A. Diversité des points de vue et mobilité empathique, in COLAS-BLAISE, M.; PERRIN, L.; TORE, G. M. (Éd.). L’énonciation aujourd’hui, un concept-clé des sciences du langage. Limoges: Lambert- Lucas, 2016d. p. 137-152.

RABATEL, A. Éthique des discours, prise en charge et responsabilité énonciatives. In: YANOSHEVSKY, G. (Dir.). Éthique des discours et responsabilité. Limoges: Lambert-Lucas, 2017. (à paraître).

RABATEL, A.; MONTE, M.; SOARES RODRIGUES, M. G. (Éd.). Comment les médias parlent des émotions. L’affaire Nafissatou Diallo contre Dominique Strauss-Kahn. Limoges: Lambert-Lucas, 2015.

RASTIER, F. Saussure au futur. Paris: Les Belles Lettres, 2015.

RICOEUR, P. Parcours de la reconnaissance. Paris: Stock, 2004.

REY H. Des classes populaires (presque) invisibles. In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 547-559.

SAUSSURE, F. de. Écrits de linguistique générale. Paris: Gallimard, 2002.

SICOT, F. La psychologisation rampante de la question sociale. In: BEAUD, S. et al. (Dir.). La France invisible. Paris: La Découverte, 2006. p. 618-631.

SINTOMER, Y. Le pouvoir au peuple. Jurys citoyens, tirage au sort et démocratie participative. Paris: La Découverte, 2007.

TARDY, J.-N. Visibilité, invisibilité. Voir, faire voir, dissimuler. Hypothèses, Cairn.Info, n. 10, p. 15-24, 2007.

TODD, E. Qui est Charlie? Sociologie d’une crise religieuse. Paris: Seuil, 2015.

VAUVENARGUES, Luc de. Réflexions et maximes. In: RIVAROL; CHAMFORT; VAUVENARGUES. L’art de l’insolence. Paris: Robert Laffont, [1747] 2016.

VOIROL, O. Visibilité et invisibilité: une introduction. Réseaux, Cairn.Info, n. 129/130, p. 9-36, 2005a.

VOIROL, O. Les luttes pour la visibilité. Esquisse d’une problématique. Réseaux, Cairn.Info, n. 129/130, p. 89-121, 2005b.




DOI: http://dx.doi.org/10.17851/2237-2083.24.3.757-788

Refbacks

  • There are currently no refbacks.
';



Copyright (c) 2016 REVISTA DE ESTUDOS DA LINGUAGEM

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

e - ISSN 2237-2083 

License

Licensed through  Creative Commons Atribuição 4.0 Internacional    

Image result for fapemig

Grant #APL-00427-17 (2018-2019)